Un réseau de chaleur biomasse pour Tours

La métropole de Tours a engagé sa transition énergétique en développant un nouveau réseau de chaleur biomasse sur l’ouest de son territoire.

Ce projet a reçu le soutien de l’ADEME et répond à de multiples objectifs, pour Tours Métropole et ses administrés :

  • S’engager vers une consommation de ressources énergétiques maîtrisée, durablement fiable, écologique et économe dans les lieux de service public.
  • Aider les usagers du réseau à maîtriser leurs charges de chauffage.
  • Contribuer au développement de ressources locales et donc soutenir l’économie locale.
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Un projet financé  par l’ADEME et ENGIE Cofely, délégataire choisi pour le mener à bien.

ENGIE Cofely accompagne Tours Métropole Val de Loire

Tour Métropole Val de Loire a confié à ENGIE Cofely la conception, la construction et l’exploitation du réseau pour une durée de 23 ans.

Ce réseau, qui mesurera à terme 17 km, sera alimenté par une chaufferie biomasse mise en service en fin d’année 2019. Les 106 sous-stations desservies fourniront les principaux bâtiments publics de l’ouest de la métropole : hôpitaux, gymnases, crèches, écoles, Hôtel de Ville, logements sociaux…

La chaleur renouvelable distribuée sera fabriquée à partir de bois prélevé dans un rayon de 100 km autour de la chaufferie et des pépins de raisin. Une solution originale qui permet de valoriser les déchets de production d’une usine voisine. 1000 tonnes de pépins seront ainsi ajoutées au 27 000 tonnes de bois utilisées tous les ans.

>> À terme, ce réseau permettra l’évitement de 19 210 tonnes de CO2 chaque année.