Coup d'envoi
Coup d'envoi

Coup d'envoi

L’hiver étant désormais terminé, TeaM revient pour un deuxième numéro.

Cette édition printanière est principalement centrée sur la question de la performance énergétique des bâtiments.

Il s’agit avant tout de répondre plus efficacement aux attentes de nos clients (plus de confort, d’économies et de performance) en consommant moins. Or, nous le savons, le secteur du bâtiment représente près de la moitié de la consommation d’énergie en France et un quart des émissions de gaz à effet de serre. Dans la lignée de la COP22 et de la Conférence sur le climat, le Gouvernement annonce différentes actions et mesures visant à promouvoir l’efficacité énergétique. Le Contrat de Performance Énergétique, engageant et efficace, est l’une des solutions proposées par ENGIE Cofely.

Une solution justement abordée dans nos échanges avec notre « quinziste du printemps ». La Présidente de Kremlin-Bicêtre Habitat nous y présente son pari réussi de réduction des consommations énergétiques sur son parc de 2000 logements.

Et pour rester sur le thème de l’efficacité, vous découvrirez également comment ENGIE Cofely et l’industriel Jacquet ont mis en place une démarche de Lean Management sur le site de production de Sens. Mini-cogénération, réglementation, réinsertion et santé sont aussi au programme de ce nouveau numéro de TeaM.

Bonne lecture !

Pascal Ghielmetti
Directeur Général Adjoint

Le quinziste du printemps

Marianne Picard, Directrice Générale de Kremlin-Bicêtre Habitat, est notre quinziste printanière. Elle nous parle des enjeux de performance énergétique du bailleur social du Val de Marne. Interview.

TeaM : Bonjour Madame, pourriez-vous nous présenter Kremlin-Bicêtre Habitat ?

Marianne Picard : Le Kremlin Bicêtre Habitat (KBH) a été fondé il y a presque un siècle et assure aujourd’hui la gestion de 2 000 logements conventionnés*. KBH, c’est 24 sites répartis dans l’ensemble des quartiers de la ville du Kremlin-Bicêtre. Nous accompagnons la ville dans son développement et nous engageons auprès des Kremlinois, afin de proposer des logements de qualité à des loyers accessibles au plus grand nombre.

TeaM : Qu’avez-vous mis en oeuvre ces dernières années pour répondre à cette ambition ?

Marianne Picard : En 2015, KBH a notamment souscrit à un contrat de performance énergétique pour réduire ses consommations liées aux prestations de chauffage. Un partenariat d’une durée de 10 ans a en effet été signé avec ENGIE Cofely. L’offre d’ENGIE Cofely, construite avec ENERGIE et SERVICE (AMO), a été retenue car elle correspondait à notre capacité d’investissement tout en nous assurant une baisse rapide des coûts liés aux consommations d’énergie. Dès la première saison de chauffe, les objectifs fixés ont été atteints. ENGIE Cofely a tenu son engagement, ce qui nous a permis de faire bénéficier nos locataires d’une baisse de charges de 13 %.

Cadrage

Depuis janvier 2018, la gestion de vos équipements sous pression est harmonisée et simplifiée !

Sont concernés tous les équipements contenant du gaz ou de la vapeur et étant soumis à une pression excédant la pression atmosphérique.

Ces équipements doivent en effet faire l’objet d’une déclaration qui varie selon le type d’équipement et le ratio pression/contenance observé. Des contrôles (réalisés par des organismes habilités) sont à effectuer avant mise en service, puis à intervalle de 2 ou 4 ans selon le niveau de risque des appareils.

A noter : une documentation complète doit aussi être constituée pour valider toute réparation ou requalification. 

Besoin d’un accompagnement sur le sujet ? N’hésitez pas à faire appel aux équipes d’ENGIE Cofely ! 

Le brief

En France, 44% de la consommation finale d’énergie concernent les bâtiments résidentiels et tertiaires, le chauffage représentant à lui seul plus de la moitié de ces consommations. Les objectifs fixés par la loi de transition énergétique sont ambitieux : réduire la consommation énergétique finale de 50 % à l’horizon 2050.

Le bâtiment constitue ainsi un gisement majeur d’efficacité énergétique ; notion qui comprend évidemment la réduction des consommations et de l’impact environnemental, mais aussi le confort des occupants.

Découvrez notre brief dédié à la performance énergétique !

Le brief

Au coeur de la mêlée

  • INDUSTRIE Les pains Jacquet en lean de mire
  • SANTÉ Lits médicaux : une attention particulière
  • HABITAT Mini et micro-cogénération : petite puissance mais grandes opportunités
  • TERTIAIRE PRIVÉ L’éco-pâturage, gestion alternative des espaces verts
  • TERTIAIRE PUBLIC S’engager en faveur de l’insertion professionnelle
  • COLLECTIVITÉS Les collectivités récompensées !

Comme pour de nombreux industriels, la continuité de la production des usines est cruciale pour Jacquet. En effet, pour 2 minutes de panne constatées, jusqu’à 150 kilos de déchets peuvent être produits. La rapidité du temps de réaction présente donc un enjeu capital.

Afin d’optimiser la continuité de service, la rapidité d’intervention et la qualité de la production, Jacquet et ENGIE Cofely ont décidé de mettre en place une démarche « lean » sur les 5 lignes de production de viennoiseries et divers pains de l’usine de Sens.

Cette méthode de production, théorisée par le constructeur automobile Toyota à la fin des années 80, est un mode de gestion « sans gaspillage » qui repose sur les préceptes suivants : débarrasser, ranger, maintenir propre et en ordre et impliquer les équipes.

Cela se traduit par la tenue de réunions d’échange quotidiennes au cours desquelles techniciens de maintenance et équipes de production font le point sur les priorités identifiées la veille. Les performances du site sont affichées dans l’atelier, visibles par tous, afin d’impliquer les équipes. Des modifications ont également été apportées à l’agencement et au mobilier des salles communes.

C’est un véritable changement de méthodologie en toute transparence, qui permet à Jacquet de mieux suivre le fonctionnement de son usine.

Un galop d’essai pour l’industriel et ENGIE Cofely qui souhaitent déjà exporter la démarche sur d’autres sites.

Et si vous étiez les prochains ? Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.

Les établissements de santé français totalisent plus de 700 000 lits « médicaux ».

Ces équipements sensibles sont souvent oubliés dans les plans de maintenance alors qu’ils représentent des risques importants pour les patients (blessures ou chutes) et qu’ils nécessitent une maintenance préventive de qualité et spécifique à ces dispositifs médicaux.

Depuis décembre 2017, ENGIE Cofely a noué un partenariat avec la société UP TO DATE (ingénierie et maintenance biomédicales), afin de travailler en maintenance partagée sur ces équipements. ENGIE Cofely réalise le préventif et le curatif avec des techniciens formés et équipés.

Un premier contrat vient d’être mis en oeuvre avec un CHU du Sud de la France.

Retrouvez toute l’expertise Santé d’ENGIE Cofely sur notre site.

La cogénération a pour principe la production de 2 énergies (électricité et chaleur) simultanément pour 2 usages différents (par exemple, fonctionnement d’un alternateur et chauffage). Jusqu’en 2016, les différentes contrats (C01, C13) s’adressaient prioritairement aux installations de plus de 2MW. Nouveauté, le contrat C16 permet désormais d’équiper tout type de sites de petites cogénérations au gaz naturel de puissance inférieure à 1MW dans des conditions favorables de l’arrêté du 3 novembre 2016. Ces cogénérations de petite puissance désignent un module dont la puissance nominale électrique est inférieure à 36 kWe (micro-cogénération) ou comprise entre 36 et 300 kWe (mini-cogénération).

Les particularités du contrat C16 sont les suivantes : durée de 15 ans, obligation d’achat des kwh en période d’hiver par EDF, possibilité d’auto production en été, possibilité d’utiliser la machine en secours.

À ce jour, ENGIE Cofely a assuré l’installation de 31 machines et 150 projets sont à l’étude. La première mise en service a eu lieu en février et concerne la Résidence de la Plage à Dunkerque (190 appartements). Cette copropriété va pouvoir bénéficier d’une réduction de 10 % environ sur ses prestations de chauffage.

L’éco-pâturage, cela vous parle ? Le concept est simple, il s’agit de s’appuyer sur un troupeau d’animaux herbivores pour assurer l’entretien de vos espaces verts.

Fini les tondeuses et débrousailleuses, place à une alternative centrée sur la production de services : écologiques, environnementaux, voire pédagogiques. Plus qu’une simple mode, l’éco-pâturage est une réalité pour de plus en plus de collectivités et d’entreprises privées.

Pourquoi se lancer ?

Les motivations peuvent être diverses :

• réduction des nuisances sonores

• entretien de zones difficiles d’accès

• protection et développement de la biodiversité

• réduction du coût d’entretien, etc.

Autant de problématiques pour lesquelles l’éco-pâturage est à même de constituer une réponse adaptée.

Cette solution alternative est par ailleurs testée et plébiscitée par de grands groupes tels que la SNCF, la RATP ou encore Carrefour. Des FMeurs comme ENGIE Cofely incluent désormais ce type de prestations dans leurs offres de services. Pour des espaces vraiment verts, place aux chèvres et aux moutons !

De plus en plus sensibles à l’ancrage territorial et au développement des compétences, de nombreuses entreprises oeuvrent en faveur de l’insertion professionnelle et de l’égalité des chances.

Signataire de la Charte Diversité (au même titre qu’ENGIE Cofely), la RATP a d’ailleurs récemment intégré une clause d’insertion dans son contrat de maintenance des installations en génie climatique.

Dans ce cadre, ENGIE Cofely et la RATP ont donc mis en place des solutions RSE permettant de favoriser :

• l’intégration de profils issus de l’insertion par l’activité économique (IAE) pour répondre à des besoins opérationnels ponctuels,

• l’intégration de jeunes en alternance issus de quartiers prioritaires dans le cadre du dispositif PEMS (Parcours Emploi Mobilité Sport) mis en place par le Groupe ENGIE.

Si comme la RATP vous souhaitez engager des actions en ce sens, n’hésitez pas à contacter nos experts.

Créés en 2009, les Prix Énergies Citoyennes récompensent les collectivités qui ont mis en place de véritables stratégies assorties d’actions concrètes pour économiser l’énergie et lutter contre les émissions de gaz à effet de serre.

Le jury indépendant, composé d’experts, d’associations d’élus et de médias, est cette année présidé par Bettina Laville, Conseiller d’État, Présidente et fondatrice du Comité 21. Ils examineront les dossiers de candidature sous deux angles : la vision stratégique et trois types d’actions exemplaires en faveur de la transition énergétique.

• Une action concrète mise en place ces deux dernières années

• Une action particulièrement innovante (réalisée ou en cours de réalisation)

• Une action de sensibilisation (des habitants, scolaires, citoyens, agents, etc.)

Pour cette 9e édition, l’appel à candidatures est ouvert aux collectivités ainsi qu’aux établissements publics locaux (nouveauté 2018) jusqu’au 6 juillet, date limite de réception des dossiers. La cérémonie de remise des prix, se déroulera le 6 novembre à la Maison des Océans à Paris.

Depuis la création des Prix Énergies Citoyennes, 253 candidatures ont été sélectionnées représentant près de 10 000 collectivités et plus de 30 millions d’habitants.

Pour retrouver le palmarès 2017 et participer à l’édition 2018 ? Ça se passe sur le site officiel de l’événement !

La mi-temps

La TeaM vous a concocté une playlist colorée pour l'arrivée des beaux jours

Score

<p>c’est le nombre de personnes recrutées chez ENGIE Cofely<br />
pour assurer nos activités d’exploitation en 2017<br />
(techniciens, responsables d’équipes, ingénieurs, etc.), dont :</p>
1525

c’est le nombre de personnes recrutées chez ENGIE Cofely
pour assurer nos activités d’exploitation en 2017
(techniciens, responsables d’équipes, ingénieurs, etc.), dont :

<p>nouveaux alternants</p>
260

nouveaux alternants

<p>stagiaires</p>
160

stagiaires

Fair-play

satisfaction client
350

C’est le nombre de personnes qui se sont rendues au ENGIE Cofely Village
organisé à Paris le 12 décembre dernier.
Une nouvelle édition de notre Marketplace se tiendra après l’été dans la région
marseillaise.

ENGIE Cofely Village, découvrez les coulisses de notre marketplace

La 3e mi-temps

Sample picture

Prolongations

TeaM

Team est produit par la Direction de la Communication et la Direction de l’Expérience Clients d’ENGIE Cofely.
Rédactrice en chef : Céline Forest
Directeurs de la publication : Sophie Cusset et Gaétan Saint John de Crèvecoeur
Crédits photos : Adobe Stock
Illustration : Possum Interactive
Pictos : Freepik & Flaticon

TeaM
Partager la newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir toutes nos newsletters