• onkeypress="return event.charCode >= 48 && event.charCode <= 57" onkeypress="return event.charCode >= 48 && event.charCode <= 57"
    [recaptcha]
    * Champs obligatoires
Coup d'envoi
Coup d'envoi

Coup d'envoi

L’hiver touche à sa fin et en attendant que les températures ne remontent, autant profiter de ce climat pour rester bien au chaud… et consulter le nouveau numéro de votre newsletter TeaM !

Cet hiver, nous abordons ensemble la question du Facility Management, né à la fin des années 1980 aux États-Unis avant de connaître un rayonnement mondial. Externaliser tout ou partie des services associés à la vie de vos bâtiments présente un triple avantage : cela vous permet de vous concentrer exclusivement sur votre cœur de métier, de pérenniser votre patrimoine immobilier et d’offrir des services créateurs de valeur à vos occupants.

Avec plus de 35 ans d’expérience dans le domaine, ENGIE Cofely est organisé pour couvrir toute la chaîne de valeur du Facility Management Intégré, combinaison du « hard FM » (entretien et exploitation des bâtiments : chauffage, maintenance, éclairage, etc.) et du « soft FM » (services aux occupants : conciergerie, reprographie, accueil, etc.) adossée à un pilotage global au service de votre performance.

Dans ce nouveau numéro de TeaM, nous aborderons cette thématique à l’occasion de notre entretien avec notre quinziste hivernal Alberto Condé, Responsable Exploitation Immobilière Immeubles Centraux & Data Center de la Société Générale, avec lequel nous avons discuté de ses enjeux et de ses attentes en matière de multi-techniques et multi-services.

Nous aborderons ensuite les diverses facettes du sujet au travers de notre dossier dédié et du décryptage des tendances observées. Gestion des archives, formations en centres pénitentiaires, solutions digitales ou encore thermographie par drone : nous ferons également un tour d’horizon de vos problématiques.

Bien entendu, vous retrouverez également votre playlist de saison et une troisième mi-temps inspirée !

Bonne lecture !

Elise Maury
Directrice Pôle Global FM

Le quinziste de l'hiver

Profitant des premiers rayons de soleil, TeaM est allé se promener dans Les Dunes, la vitrine de l’innovation de Société Générale. Là-bas, nous avons rencontré Alberto Condé, Responsable Exploitation Immobilière Immeubles Centraux & Data Center, qui nous a tout dit du campus high tech de Val-de-Fontenay.

TeaM : Bonjour Monsieur Condé, pouvez-vous nous présenter Les Dunes ?

Alberto Condé : Avec plaisir ! Les Dunes, c’est le technopôle de Société Générale depuis 2016, une sorte de « ruche » d’innovation de 90 000m2 répartis en 5 bâtiments et qui accueille tous les jours 5000 collaborateurs et partenaires. L’idée de départ est de mettre à disposition des espaces flexibles, adaptés aux nouveaux modes de travail collaboratifs. Les collaborateurs et visiteurs du site bénéficient d’un panel de services hauts de gamme avec une offre de restauration, un business center, une banque, un espace jeux, et même un Château Form’.

Quels sont les enjeux d’un tel site ?

A.C : Les Dunes est un projet immobilier d’envergure certifié HQE et LEED. La recherche d’efficacité énergétique remonte à la conception des lieux et le confort des occupants est notre priorité. Sur un tel site, les enjeux sont donc évidemment importants. Qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments, continuité de service, propreté des espaces, bien-être des occupants… nous devons délivrer le meilleur service, car nous souhaitons que Les Dunes soit une référence en matière de qualité de vie au travail. Cela passe par un partenariat fort avec ENGIE Cofely qui nous accompagne pour la réalisation de la majorité des prestations de Facility Management, qu’il s’agisse de service au bâtiment ou aux occupants. Nous avons d’ailleurs participé à leur initiative à une démarche de labellisation « Excellence for Customers ».

Le brief

Le Facility Management change de paradigme. La quête de pertinence et la prise en compte des bénéfices usagers font désormais partie intégrante de l’équation. La raison d’être du Facility Management au départ était essentiellement d’optimiser les coûts des services généraux, d’avoir une meilleure visibilité et plus de flexibilité. C’est l’enjeu de création de valeur qui prime aujourd’hui. Il n’est plus possible de n’avoir comme unique indicateur que le prix. La nouvelle « valeur » du Facility Management ne se traduit plus tant dans le prix et l’exécution des prestations que dans leurs effets sur les usagers et occupants d’un bâtiment.

Découvrez notre dossier saisonnier !

Au coeur de la mêlée

  • INDUSTRIE Thermographie de haut vol chez Caterpillar !
  • TERTIAIRE PUBLIC Former pour mieux réinsérer !
  • HABITAT Chauffage au fioul : le début de la fin !
  • TERTIAIRE PRIVÉ Boostez l’expérience occupant de vos collaborateurs !
  • COLLECTIVITÉS Caverne du Dragon, livres ou data center : les précieux locataires des archives de l’Aisne !

Bien que primordial, il est parfois complexe de garantir le confort homogène de l’ensemble des occupants sur des sites de production vastes industriels, comme par exemple les bâtiments de Caterpillar, en Isère. En effet, comment identifier les sources de déperdition énergétique potentielle avec plus de 125 000 m2 de toiture difficilement accessibles ? Et si on prenait simplement un peu de hauteur ?

L’équipe d’ENGIE Cofely sur le site de Caterpillar, a fait appel à la société Vue du Ciel Savoyard pour réaliser une thermographie par drone. D’une efficacité redoutable, les 2 drones (l’un équipé d’une caméra HD, l’autre d’une caméra thermique) ont cartographié le site en une seule journée ! « Une fois les autorisations de vol préalables obtenues, explique Yann Albriet, ingénieur efficacité énergétique chez ENGIE Cofely, nous avons établi avec le client un plan de vol afin d’optimiser le temps et les batteries des drones ».

En survolant le site avec cette technologie embarquée de haut vol (vous apprécierez le jeu de mots !), les images capturées ont pu mettre en évidence les ponts thermiques et les pistes d’amélioration envisageables. Sur cette base, un plan d’actions a ainsi été mis en place afin d’améliorer les performances énergétiques des deux sites concernés.

Parfaitement adaptée aux grands sites industriels, la thermographie par drone est une solution simple à mettre en place, efficace et pouvant répondre à de nombreuses problématiques.

Pour en savoir plus, contactez nos experts !

En France, 250 000 personnes sont prises en charge par l’administration pénitentiaire avec près de 32% de détenus écroués. Avec un taux d’illettrisme constaté de près de 11%, la formation constitue un enjeu clé dans le processus de réinsertion.

Pour les établissements pénitentiaires, l’enjeu est de taille. En effet, leur mission ne se limite pas à assurer la surveillance et la sécurité des détenus. Ils ont également un rôle à jouer dans la lutte contre la récidive en accompagnant ces personnes dans leur réinsertion professionnelle.

Conformément à la loi en vigueur, des formations professionnelles sont donc, sous conditions, proposées aux détenus. Restauration, cours de Français, logistique, entretien d’espaces verts, … : de nombreux parcours diplômants (niveau CAP) sont dispensés par des organismes agréés. Ces cursus de formation allient la théorie (avec des enseignements pédagogiques adaptés à leur condition) et la mise en pratique sur des plateaux techniques dédiés.

Au-delà de l’enseignement apporté, l’organisme de formation en charge de la prestation accompagne le détenu dans sa recherche d’emploi en nouant des partenariats avec des entreprises locales. L’engagement du tissu économique de proximité est en effet crucial pour assurer la réussite de la réinsertion.

Pour l’Administration Pénitentiaire comme pour les partenaires associés, cette démarche présente un réel enjeu sociétal. GEPSA Institut, filiale d’ENGIE Cofely spécialisée dans la formation en milieu sensible, œuvre en ce sens avec plus de 100 formateurs, 8 psychologues et conseillers dédiés à la réinsertion sur 45 sites en France.

En savoir plus ? Contacter nos experts.

Lors d’une annonce du Premier Ministre en novembre dernier, le Gouvernement a indiqué souhaiter que les Français n’aient plus recours au fioul pour se chauffer d’ici 10 ans. Cette ambition est accompagnée d’un plan d’aides en faveur des particuliers comme des copropriétés. Une opportunité à saisir pour remplacer vos équipements ?

Cette offensive contre le fioul domestique a été lancée dans le but de répondre aux objectifs que le Gouvernement s’est fixé dans son Plan Climat. De son extraction à sa combustion, cette source d’énergie est en effet un polluant notoire !

Même si certains des polluants incriminés sont émis en faible quantité, la taille du parc d’installations concernées est impressionnante.

Selon l’ADEME, plus de 3,7 millions de logements (dont 600 000 logements collectifs) sont actuellement chauffés au fioul domestique. Ce sont donc autant de chaudières qui seront à remplacer au cours des dix prochaines années.

Néanmoins, si l’intention est louable, le coût associé à ces changements d’équipement est important. L’ADEME précise par ailleurs qu’« en général, ces logements sont des maisons rurales, et qui, potentiellement, auront des difficultés à investir dans des solutions alternatives. »

Pour faciliter ce passage à l’acte, le Gouvernement et des acteurs clés de l’énergie, dont ENGIE, proposent d’aider les ménages aux revenus les plus modestes.

Démarches facilitées, solutions de financement… de nombreuses solutions sont mises en œuvre pour faciliter cette transition avec un objectif de 600 000 changements de chaudières d’ici à 2021.

Vous êtes bailleur, en copropriété ou gestionnaire de bâtiment ?

Vous souhaitez savoir comment ENGIE Cofely peut vous accompagner dans ce dispositif ?

Nos experts sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions !

Le saviez-vous ? 40% des salles de réunion réservées ne sont finalement pas utilisées ! Rendez-vous annulé, salle trop petite ou meeting effectué à distance : nombreuses sont les raisons qui peuvent l’expliquer.

Imaginez maintenant une application qui permette à vos collaborateurs de connaître l’occupation d’une salle en temps réel et de les guider dans vos locaux grâce à une carte embarquée.

Mobilier endommagé, machine à café en panne, luminaire défectueux… la remontée des dysfonctionnements s’apparente quelques fois à un parcours du combattant !

Imaginez maintenant une application qui permette aux occupants de bureaux d’effectuer une demande d’intervention en un clic et d’en suivre l’état d’avancement ?

Analyse en temps réel des consommations et du taux d’occupation de vos espaces via des tableaux de bord complets et personnalisés… Imaginez rendre service à vos occupants tout en optimisant votre gestion immobilière ?

N’imaginez plus, tout cela est désormais possible !

Nos habitudes de travail évoluent et la gestion des espaces partagés avec elles. Grâce à des capteurs de présence connectés, l’application Vertuoz Office améliore le confort des occupants et offre au gestionnaire un outil de pilotage de la performance de ses espaces.

Pour améliorer votre « expérience occupant », adoptez le reflex Vertuoz Office !

N’hésitez pas à contacter nos experts pour en savoir davantage.

Depuis le 3 décembre dernier, le Département de l’Aisne et ses archives bénéficient d’un bâtiment neuf de 11 500m2 à Laon.

Véritable trésor du patrimoine, la conservation des documents présente un très haut niveau d’exigence. Ce sont ainsi plus de 1000 tonnes de documents qui ont transité dans ce nouveau bâtiment, sous haute protection, en fin d’année dernière.

Mais ces archives ne sont pas seules en ces lieux puisque ce nouvel espace abrite également une bibliothèque départementale de prêt, un centre de formation, la réserve du musée voisin « La Caverne du Dragon » ou encore un data center de 120 serveurs !

La gestion d’un espace multi-usages de ce type présente un véritable défi en matière d’exploitation. Hygrométrie, température, qualité de l’air, éclairage, sécurité, normes sanitaires… les enjeux sont en effet variés et pas toujours simples à concilier.

Des menuiseries extérieures à la plomberie en passant par les ascenseurs et la protection incendie, ENGIE Cofely assure la gestion complète de ce site avec des engagements de performance et de résultats ! Pour mener à bien cette mission de 25 ans, les équipes d’exploitation ont recours à des outils de suivi et de reporting, tels qu’ENGIE direct ou l’écosystème Vertuoz. Elles peuvent également se reposer sur l’expertise de la filiale d’ENGIE Cofely, ESEIS, professionnelle de la gestion d’archives.

Pour en savoir plus sur toutes les solutions d’exploitation et de Facility Management proposées par ENGIE Cofely, contactez nos experts !

La mi-temps

Finissez l'hiver en beauté avec notre playlist Spotify

Fair Play

Nous interrogeons régulièrement nos clients, via des enquêtes de barométrie, afin de prendre connaissance de leur niveau de satisfaction sur la qualité de notre service.

Ces retours nous permettent d’identifier nos points forts et nos axes de progression, afin de nous inscrire dans une démarche d’amélioration continue.

Cette année, 73% de nos clients ont déclaré être satisfaits de nos prestations et nous l’ont fait savoir.

Sans plus attendre, découvrez les résultats de notre enquête de satisfaction pour 2018.

La 3e mi-temps

Sample picture

TeaM

Team est produit par la Direction de la Communication et la Direction de l’Expérience Clients d’ENGIE Cofely.
Directeur de la publication : Céline Forest
Rédacteurs en chef : Sophie Cusset et Gaétan Saint John de Crèvecoeur
Crédits photos : Adobe Stock
Illustration : Possum Interactive
Pictos : Freepik & Flaticon

TeaM
Partager la newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir toutes nos newsletters
onkeypress="return event.charCode >= 48 && event.charCode <= 57" onkeypress="return event.charCode >= 48 && event.charCode <= 57"