Coup d'envoi
Coup d'envoi

Coup d'envoi

Soleil et températures clémentes, il y a des signes qui ne trompent pas : l’été est de retour !
Les soirées rallongent et l’atmosphère est festive ; l’occasion de s’octroyer des pauses « lecture »…
Très à propos, TeaM est de retour pour un troisième numéro… qui ne manque pas de fraîcheur !

Pour cette édition estivale, nous évoquerons, entre autres, une thématique de saison : la maintenance, la gestion et l’entretien des Centres Aquatiques.
Nouveaux usages et nouvelles attentes clients : le secteur aquatique est en pleine mutation. Nous passons en effet d’une logique purement utilitaire à une recherche de bien-être et de divertissement. Les piscines sont devenues des lieux de vie familiaux offrant des prestations de plus en plus variées, des centres aquatiques. Du fitness aux espaces ludiques, il y en a pour tous les goûts ! Pour garantir le confort et la sécurité des baigneurs, les enjeux sont donc multiples : traitement de l’air et de l’eau, gestion de l’énergie, maintenance, renouvellement des installations ou encore mise en place de nouveaux services innovants. Les offres de services sont donc multiples et n’ont pas fini de s’étoffer : demain, vous pourrez même monitorer vos performances sportives en bassin directement depuis votre smartphone.

Autant de sujets que nous aborderons lors de nos échanges avec notre quinziste estival, Mr Duflot, Vice-président d’Amiens Métropole en charge des sports. L’occasion de mieux cerner ses enjeux et ses attentes au regard du projet de centre aquatique mené avec Swimdoo (créée par ENGIE Cofely et RECREA pour proposer une offre globale technique et exploitation commerciale des centres aquatiques).

Ce numéro sera également l’occasion de discuter de sujets aussi variés que les cahiers de chaufferies dématérialisés, la révolution du BIM (Building Intelligence Modeling) ou de l’hydrogène renouvelable par exemple.
Mais, trêve de bavardage, je vous propose de plonger dès maintenant dans le grand bain.

Bonne lecture !

Philippe Deramecourt
Directeur des Partenariats Publics Privés (PPP)

Le quinziste de l'été

L’été prochain, les Amiénois pourront piquer une tête dans le tout nouveau centre aquatique de la Métropole, dédié à la natation, aux loisirs et à la santé. Guillaume Duflot, Vice-président d’Amiens Métropole en charge des sports, nous en dit plus sur ce projet inédit.

Team : Bonjour Monsieur Duflot, pouvez-vous parler de la genèse du futur centre aquatique ?

Guillaume Duflot : A l’origine du projet, il y a plusieurs constats. Nous avons commencé par un état des lieux des piscines d’Amiens, qui sont aujourd’hui au nombre de 3. L’une d’elles, construite il y a 45 ans, est vétuste et son entretien coûte très cher à la collectivité. De plus, les normes ont évidemment beaucoup évolué. Ensuite, Amiens possède un club de natation très performant, un des trois premiers en France. Il nous fallait donc un équipement adapté au haut niveau. Enfin, il y avait un vrai besoin de compléter l’offre sur la Métropole, notamment en termes de sport-santé et de loisirs.

En réponse à ces constats, nous souhaitions un projet ambitieux, avec une signature forte.

Team : Qu’est-ce qui attend les Amiénois dans leur futur centre aquatique ?

Guillaume Duflot : A l’intérieur, ils pourront profiter de 3 bassins spécialement pensés pour des activités pédagogiques, sportives et, bien évidemment, ludiques. Un centre de remise en forme de 1 000m2 sera à leur disposition, avec un hammam et un espace fitness. Enfin, pour le sport sur ordonnance, un espace Santé Connect Plus a été créé en partenariat avec la clinique Pauchet et le CHU.

La grande nouveauté, c’est le bassin extérieur ! Ce bassin nordique de 50 mètres de long, chauffé à 27,5° toute l’année, disposera de 10 couloirs. Un espace réservé au club de natation, l’Amiens Métropole Natation, sera construit à proximité. Il logera bureaux, vestiaires et autre salle de musculation. Des tribunes mobiles pourront également être installées les jours de compétitions.

Et pour permettre aux visiteurs de profiter au maximum de l’extérieur, d’autres aménagements ont été prévus : jeux d’eau, terrains de beach-volley, structures de tennis de table… mais également une cafétéria avec terrasse ! Notre volonté est vraiment de permettre aux visiteurs de passer la journée sur le site. 

Cadrage

Sécurité et efficacité : optez pour le cahier de chaufferie dématérialisé !

Selon les articles R. 224-29, R. 224-28 et R. 224-33 du Code l’Environnement, le cahier de chaufferie (aussi appelé « main courante ») est obligatoire pour les chaufferies de plus de 400kW et peut être demandé par un inspecteur à tout moment.
Ces livrets, qui tracent toutes les interventions des techniciens dans les chaufferies, permettent de bénéficier d’un suivi technique optimisé et sécurisé de vos installations.
Désormais proposés en version dématérialisée chez ENGIE Cofely, ces cahiers de chaufferie peuvent être digitalisés et rendus accessibles via un simple QR code.

Mais cela est-il autorisé ?

Oui, et les instances sont claires : aucun problème réglementaire à signaler, la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises, l’APAVE, SOCOTEC et le Bureau Veritas s’accordent sur le fait qu’un livret de chaufferie peut tout à fait être dématérialisé. Le support importe peu, tant qu’il peut être présenté et transmis sur demande et que sa signature électronique est fiabilisée (article 1366 du Code Civil).

Chez ENGIE Cofely, nous avons fait le choix de dématérialiser vos livrets dans une logique de digitalisation et d’optimisation de notre offre de services.
Des questions sur le sujet ? N’hésitez pas à nous contacter.
Nos équipes sont à votre disposition pour toute question ou demande de documentation.

Le brief

Le BIM ou Building Information Modeling est bien souvent résumé à un logiciel permettant de créer la maquette numérique d’un bâtiment. Pourtant, il désigne avant tout un processus de structuration, de création, de production, d’échange, d’analyse, de gestion et d’exploitation de données intelligentes. Le BIM inclut également l’ensemble des acteurs de la construction, de l’exploitation et de la vie d’un bâtiment. Lorsqu’on sait que 70 à 80% du coût global d’un ouvrage interviennent lors de son exploitation, on image aisément pourquoi le BIM fait autant parler de lui !

TeaM vous propose un dossier thématique pour tout comprendre sur le BIM, ses enjeux et son rôle déterminant dans le futur de l’exploitation des bâtiments.

Le brief

Au coeur de la mêlée

  • INDUSTRIE Green power, quand l’industrie se met au vert !
  • SANTÉ Ménage hospitalier : une prestation augmentée !
  • HABITAT Seniors : bien vieillir chez soi, en toute autonomie
  • TERTIAIRE PRIVÉ Facility Management : avez-vous pensé au courrier ?
  • TERTIAIRE PUBLIC Un technicien aux doigts de velours
  • COLLECTIVITÉS L’hydrogène renouvelable dynamise les territoires

Troisième plus gros consommateur d’énergie, le secteur de l’industrie est particulièrement concerné par la transition énergétique et les enjeux qui en découlent.

Les professionnels de l’industrie se sont d’ailleurs progressivement mobilisés pour réduire leur empreinte environnementale grâce, notamment, aux mécanismes de soutien (CEE, Fonds chaleur, etc.). De nombreuses pistes ont été explorées comme l’autoconsommation par exemple qui permet de produire et exploiter de l’énergie (chaleur ou électricité) en circuit court. Cela se matérialise notamment par la récupération de la chaleur fatale ou l’intégration des EnR&R sur des sites industriels.

L’hydrogène renouvelable est également une piste explorée. Le CEA de Grenoble a récemment inauguré, avec ENGIE Cofely, sa première production d’hydrogène renouvelable à usage industriel et de mobilité. Mars France a, quant à lui, décidé de miser sur la récupération de chaleur fatale sur son site d’Haguenau. 90% des besoins en vapeur nécessaires à la fabrication des M&M’s sont désormais fournis par le centre de valorisation énergétique voisin de l’usine.

Mais, au-delà de l’objectif de réduction de l’empreinte carbone, de nouvelles solutions sont testées afin de diversifier les sources d’énergie. C’est notamment le cas en Nouvelle Aquitaine avec les distilleries de la Société Vins Eaux de vie. LNGENERATION, filiale d’ENGIE Cofely, a en effet mis en place une installation de gaz naturel liquéfié (GNL) en remplacement du propane. Une solution qui permet d’alimenter en gaz naturel les sites industriels consommant de l’énergie et sans être raccordés aux réseaux de gaz naturel.

Les projets sont nombreux et les acteurs de l’industrie indéniablement mobilisés pour une industrie audacieuse et plus verte. Et vous, ou en êtes-vous ?

Envie de vous adresser à nos experts Industrie ? C’est par ici !

Comment optimiser et valoriser le travail des agents de service hospitalier ? Soumis à des normes d’hygiène très strictes, c’est une question que se posent de nombreux établissements de santé…

Pour garantir le confort et la sécurité des patients, la propreté des locaux est en effet un enjeu clé. En capitalisant sur les innovations digitales, de nouvelles solutions voient le jour pour améliorer les prestations bio-nettoyage.

C’est notamment le cas des « chariots connectés », des équipements raccordés à un terminal mobile (tablette ou un smartphone) permettant d’assurer des interventions optimisées. Il est en effet désormais possible de planifier et tracer les opérations de ménage, de faire preuve de réactivité en assurant des prestations à la demande (incidents, etc.) ou encore de géolocaliser les équipements pour améliorer le suivi des actions.

Le recours à ce type d’innovation permet également de générer des gains de temps et de valoriser la profession en la libérant de tâches à faible valeur ajoutée. Cette solution permet en effet de développer l’offre de formation (via des tutoriels vidéo par exemple) proposée au personnel et de mener des opérations de sensibilisation, par exemple. ENGIE Cofely a récemment développé une offre spécifique autour de ces chariots connectés. Outre les établissements de santé, elle peut également répondre aux besoins d’établissements hôteliers ou de sites tertiaires.

Pour plus d’informations sur le sujet, n’hésitez pas à nous contacter.

On parle évidemment beaucoup de transition énergétique, mais il est une autre transition qui a un fort impact sur notre société : la transition démographique !

L’augmentation de l’espérance de vie (en moyenne 78 ans pour les hommes et 85 pour les femmes) présente en effet un véritable enjeu. Dans un contexte de mobilité sociale avec un grand nombre de familles éclatées, on estime qu’un quart des seniors de 75 ans et plus vivrait dans la solitude. Il en émerge des problématiques diverses, dont découle la fameuse « silver economy » : besoin de renfort du lien social, prévention de la perte d’autonomie, etc. C’est un sujet qui touche de nombreux acteurs : les familles, bien sûr, mais également les municipalités, les acteurs de l’habitat collectif ou encore les établissements spécialisés.

Pour répondre à ces enjeux et permettre aux seniors de vieillir chez eux, ÔGénie by ENGIE a imaginé une solution dédiée. Pensée pour les seniors et conçue avec eux, il s’agit d’une application sur tablette dont le principe est simple : favoriser l’accès aux services proposés et constituer une véritable communauté de seniors pour lutter contre l’isolement. Elle s’adresse également aux aidants pour faciliter au mieux les liens intergénérationnels.

En bref, faciliter la vie et le confort des résidents. Cette solution, entièrement personnalisable et sécurisée, peut s’interfacer facilement avec les plateformes existantes pour proposer des offres enrichies.

Qui a dit que digital et senior ne faisaient pas bon ménage ?

Pour plus d’informations sur l’offre ÔGénie by ENGIE, cliquez ici !

Pour une entreprise, opter pour le Facility Management (FM) consiste à externaliser tout ou partie des services proposés aux usagers de ses locaux. Un prestataire ou un FMeur centralise la gestion des prestations proposées sur le site, ce qui permet à l’entreprise de limiter le nombre d’interlocuteurs et de se concentrer exclusivement sur son cœur de métier.

Accueil, restauration, propreté, optimisation des espaces de travail… lorsqu’on parle Facility Management, il y a des prestations qu’il semble évident de considérer. Mais avez-vous vraiment pensé à tout ? Et si la gestion du courrier était la prestation manquante à votre bouquet de services ? Confier la gestion de ses flux postaux à un prestataire, c’est :

  • gagner en souplesse de traitement
  • sécuriser son process courrier
  • faire des économies en libérant de l’espace (si l’entreprise opte pour une externalisation totale sur une plateforme dédiée).

Enfin, externaliser la gestion de son courrier, c’est s’appuyer sur les compétences et savoir-faire de partenaires de confiance.

Filiale full FM d’ENGIE Cofely, ESEIS offre une multitude de services, dont la gestion externalisée du courrier sur leur plateforme.

Vous souhaitez obtenir plus d’informations sur nos offres ESEIS ? Dites-nous tout ici !

Tous les matins, il foule la délicate moquette de la salle du Palais Garnier à Paris, chargé d’une mission de la plus haute importance : traquer la moindre défaillance sur les 900 chaises et strapontins que compte l’orchestre qui fait face à la scène.

Lui, c’est Joël, tapissier au Palais depuis 2 ans, au sein d’un atelier intégré et dédié à la maintenance des assises et des rideaux de velours rouge qui font la renommée de ce haut lieu parisien du ballet.

Après l’orchestre, ce sont ensuite les 1 000 fauteuils et banquettes installés dans les 120 loges de la salle de spectacles du Palais qui passent au crible de ses yeux d’expert. De ces opérations quotidiennes dépendent le confort et l’expérience spectateur des 350 000 visiteurs que l’Opéra Garnier accueille chaque année et depuis 150 ans.

Et le travail ne manque pas : il y a toujours une couture à réparer, une assise à renforcer ou de menus travaux de menuiserie à effectuer sur les chaises. De temps à autres, Joël intervient également pour aménager l’espace lors de captations vidéo ou coordonner les travaux durant l’intersaison.

Aussi spécifiques et délicates soient-elles, ces prestations sont toutes incluses dans l’offre de maintenance proposée au Palais Garnier, avec qui ENGIE Cofely collabore depuis plus de 24 ans.

Pour plus d’informations sur nos offres de services, cliquez ici !

Imaginez une ville où tous les véhicules rouleraient sans bruit et sans rejet ! Utopique ? Pas tant que cela…

Si nous ne bénéficions pas encore de transports 100% « verts », l’hydrogène renouvelable crée une dynamique prometteuse dans les territoires.

Utilisée depuis le 19e siècle, c’est, entre autres, grâce à cette énergie que la conquête spatiale a pris son essor ! A première vue, l’hydrogène n’a donc rien de très nouveau… mais ce serait sans compter sur la pile à combustible. Son apparition a permis de faire de l’hydrogène un carburant « zéro émissions » pouvant propulser des véhicules équipés d’un moteur électrique.

Voitures, bus, bateaux, les possibilités sont nombreuses et les mises en pratique concrètes se multiplient. C’est notamment le cas à Pau où le constructeur VAN HOOL, accompagné de GNVERT (filiale d’ENGIE Cofely), déploiera en 2019 la première ligne de bus à hydrogène. Le Syndicat Mixte des Transports Artois-Gohelle fait lui aussi le choix de l’hydrogène pour une flotte de bus. Côté maritime, Les Bateliers de la Côte d’Azur mettront bientôt à l’eau des navettes fluviales à hydrogène dans la rade de Toulon, grâce au projet Hynovar. Côté aérien, la Région Occitanie s’engage au côté d’ENGIE Cofely pour convertir ses aéroports à l’hydrogène dans le cadre du projet HyPort.

Ces réalisations en cours et à venir naissent de la volonté des acteurs du territoire de s’engager pour l’avenir, dont l’hydrogène renouvelable fait résolument partie !

Vous voulez en savoir plus sur l’hydrogène ?

N’hésitez pas à consulter notre dossier thématique !

Événement

La mi-temps

Découvrez notre sélection musicale de l'été sur Spotify

Fair Play

Un smiley pour tout dire !

Voir la vidéo

À chaque intervention, 5 minutes avec nos techniciens !

Depuis quelques mois, nos techniciens vous proposent de noter leur prestation et d’échanger sur votre satisfaction à l’issue de nos interventions.

Quelques questions rapides pour améliorer continuellement la qualité de nos services.

La démarche, initiée il y a plus d’un an, a déjà permis la réalisation de plus de 1 700 enquêtes.

La 3e mi-temps

Sample picture

TeaM

Team est produit par la Direction de la Communication et la Direction de l’Expérience Clients d’ENGIE Cofely.
Rédactrice en chef : Céline Forest
Directeurs de la publication : Sophie Cusset et Gaétan Saint John de Crèvecoeur
Crédits photos : Adobe Stock
Illustration : Possum Interactive
Pictos : Freepik & Flaticon

TeaM
Partager la newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir toutes nos newsletters