Coup d'envoi
Coup d'envoi

Coup d'envoi

Nous entrons dans la seconde quinzaine du mois de novembre, annonciatrice de la fin de l’automne, l’occasion de revenir sur les temps forts de cette saison et de préparer l’hiver qui arrive. Nous avons à cet effet le plaisir de vous présenter « TeaM », votre nouveau rendez-vous saisonnier sur les tendances de l’énergie.
Réglementations, enjeux, nouvelles technologies… en bilan de chaque saison, TeaM sera l’occasion de faire le point sur ce qui fait l’actualité de nos secteurs, les tendances observées et les enjeux de demain.
Mais pourquoi avoir baptisé ce rendez-vous TeaM ? Tout simplement parce que nous souhaitons vous partager notre expertise et notre vision sur les évolutions de notre secteur d’activités, en somme faire preuve « d’esprit d’équipe ». TeaM fait bien évidemment écho au sport et notamment au rugby, dont nous partageons les valeurs : fair-play, cohésion, engagement, solidarité et convivialité.

Pour ce premier numéro, avec l’arrivée des premiers frimas, il nous semblait important de vous parler de la QAI, ou qualité de l’air intérieur.
Pour nous comme pour nos clients, il s’agit d’un enjeu de taille quand on sait que l’on passe 80% de notre temps à l’intérieur des bâtiments.
Découvrez notre dossier thématique et des informations sur le sujet tout au long de nos rubriques.

Enfin, ne manquez pas notre rendez-vous événement qui se tiendra le 12 décembre prochain à Paris ! Au ENGIE Cofely Village, vous pourrez découvrir et expérimenter un grand nombre de nos solutions, échanger avec nos experts et même assister à nos conférences thématiques. Rendez-vous plus bas pour en savoir plus et vous inscrire.

En attendant, bonne lecture !

Céline FOREST
@celine_forest

Le quinziste de l'automne

Bertrand Brunet, Directeur du stade Jean-Bouin à Paris, est notre tout premier quinziste. Il nous parle du stade, de ses infrastructures, mais aussi des projets qui attendent l'enceinte sportive, avec laquelle ENGIE Cofely fait équipe depuis sa réouverture en 2013. Interview.

TeaM : Bonjour Monsieur, parlez-nous un peu du Stade Jean-Bouin…
M. Bertrand Brunet : 
Le stade a vu le jour en 1925 et porte le nom du médaillé d’argent du 5000m des Jeux Olympiques de 1912, Jean Bouin. Rénové une première fois en 1970, il a fermé en 2010 pour de gros travaux. A l’époque, il accueillait 7505 spectateurs, il en accueille 20 000 aujourd’hui ! Le stade, dans sa configuration actuelle, a fêté ses 4 ans cette année, puisqu’il a été inauguré le 30 août 2013 au cours d’une rencontre Stade Français-Biarritz. Un match qui s’est d’ailleurs soldé par une belle victoire du Stade Français 38 à 3 !

TeaM : Que propose le stade aujourd’hui ?
M. Bertrand Brunet : 
En plus de l’enceinte principale où se jouent notamment les matchs du club résident, le Stade Français, Jean-Bouin propose 1 129 m² de bureaux, 9 555 m² de locaux commerciaux (dont une boutique PSG et un incubateur d’entreprises), une salle de réception de 1 500 m² pour séminaires et conférences, 51 loges et un parking de 500 places construit sur trois niveaux en sous-sol. Le club parisien bénéficie d’infrastructures de pointe : un gymnase enterré de 800 m², des vestiaires équipés de balnéothérapie, une salle de musculation et des bureaux !

Cadrage

Attention !

Avant le 31 décembre 2017, tous les Détecteurs de Fumées à Chambre d’Ionisation (DFCI) doivent être remplacés par des détecteurs (optiques ou thermiques) qui offrent les mêmes garanties d’efficacité.

En effet, depuis 2002, la réglementation interdit l’ajout de radionucléides dans les produits de consommation ou de construction lorsque cet usage n’est pas indispensable et justifié. La dépose et le remplacement doivent être réalisés par une société déclarée (ou bénéficiant d’une autorisation) auprès de l’Autorité de Sureté Nucléaire.

ENGIE Cofely se propose de vous accompagner dans cette mise en conformité en mettant en place un plan d’action planifié pour la dépose incluant :
– une fiche de recensement
– un plan de dépose
– un calendrier spécifique

Cette démarche vous permettra de bénéficier d’un délai supplémentaire de 4 ans (soit une mise en conformité pour le 31 décembre 2021).

Le brief

C’est une statistique qui donne à réfléchir : nous passons en moyenne 80% de notre temps dans des environnements clos : domicile, bureaux ou locaux de travail, moyens de transport, écoles, centres commerciaux et magasins… autant d’endroits dans lesquels nous pouvons être exposés à de nombreux polluants. A la différence de la pollution de l’air extérieur, très médiatisée, celle de l’air intérieur est longtemps restée totalement méconnue. Mais depuis le début des années 2000, la QAI (qualité de l’air intérieur) est devenue un enjeu majeur de santé publique. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’air que nous respirons à l’intérieur des environnements de notre quotidien et les solutions pour un air intérieur plus sain dans notre dossier thématique saisonnier.

Le brief

Au coeur de la mêlée

  • INDUSTRIE L’alliance de l’histoire et de la modernité : la recette de Nestlé
  • SANTÉ Une surveillance de tous les instants
  • HABITAT Collectif : du nouveau sur la répartition des frais de chauffage
  • TERTIAIRE PRIVÉ BIM : modéliser pour mieux piloter
  • TERTIAIRE PUBLIC Maisons d'arrêt : du travail pour les détenus
  • COLLECTIVITÉS QAI dans les écoles et crèches : enjeux et solutions

Nestlé renoue avec son passé avec la remise en fonctionnement d’une turbine hydroélectrique sur le site de son siège social à Noisiel : La Chocolaterie. Un site exceptionnel classé au patrimoine historique et dont les 14 hectares sont labellisés LPO (Ligue de protection des oiseaux). En 2014, et dans l’optique de l’ambition 100% durable que l’entreprise s’est fixée pour 2030, Nestlé a pris l’engagement de remettre en valeur le potentiel hydraulique du Moulin Saulnier, traversé par la Marne, pour produire de l’électricité. ENGIE Cofely a accompagné l’industriel dans le montage de l’installation de production d’électricité, des travaux minutieux qui se sont tenus à seulement 50 centimètres du bâtiment classé ! Ainsi, depuis le 25 octobre dernier, la turbine, fabriquée en France et d’une puissance de 466 kilowatts (kW), fonctionne, entraînée par une chute d’eau de 3 mètres. L’électricité produite est réinjectée directement dans le réseau électrique et permettra de couvrir 25% de la consommation du site. 

Les établissements MCO (Médecine/Chirurgie/Obstétrique) disposent de zones où la qualité de l’air est critique, comme les blocs opératoires ou les salles de stérilisation. Appelées « ZEM » pour zone à empoussièrement maitrisé, ce sont des installations sensibles qui doivent fonctionner 24h/24 pour garantir aux patients et aux personnels une qualité d’air irréprochable, condition sine qua none pour assurer la prise en charge des patients et effectuer des actes ou soins sans risque d’infection nosocomiale. Si les utilisateurs peuvent contrôler ponctuellement certains paramètres de confort (température ou hygrométrie, par exemple), ils ne peuvent pas suivre en continu le fonctionnement des installations.
ENGIE Cofely propose une solution digitale intégrée pour surveiller en continu les ZEM. Les données sont accessibles à tout moment pour les utilisateurs comme pour les services techniques, qui peuvent ainsi suivre les paramètres et la conformité des locaux. En savoir plus sur nos solutions dédiées.

Le décret de mai 2016 impose aux logements dotés d’un chauffage collectif de s’équiper de compteurs individuels. Le but est de permettre la facturation des frais de chauffage en fonction de la consommation réelle et non plus de la surface et de la quote-part détenue dans la copropriété. Tous les immeubles dotés d’un chauffage collectif sont donc concernés par cette mesure, applicable à différentes échéances selon la consommation énergétique annuelle du bâtiment.
Afin d’accompagner les bailleurs et syndics dans l’application de ce décret, ENGIE Cofely propose des offres sur mesure, allant de la simple pause de compteurs à la facturation individuelle. En savoir plus

Le secteur du bâtiment est en profonde transformation du fait des progrès technologiques, de l’évolution de la démographie et du renforcement des exigences environnementales. Le Building Information Modeling (BIM) est au cœur de cette transformation. Il permet d’opérer un suivi sur le bâtiment de sa conception à sa déconstruction. En phase d’exploitation, il doit être compris comme une mise en commun de l’ensemble des données du bâtiment autour d’une plateforme unique : la saisie, la collecte, la synthèse et le partage de l’ensemble des données, disponibles et conceptualisées en 2D et 3D. Il améliore ainsi la qualité et la compétitivité des activités d’exploitation-maintenance, mais il va surtout permettre d’enrichir les offres grâce à une multitude de nouveaux services à destination des clients et des usagers. Depuis plus de 2 ans, ENGIE Cofely s’est appuyé sur des sites pilotes (immeubles de bureaux, patinoires, chaufferies) pour tester l’écosystème BIM. Les résultats probants observés nous permettent de proposer un service efficient et de qualité.

Si le travail en prison n’est pas obligatoire, l’administration pénitentiaire doit s’efforcer d’assurer une activité professionnelle au détenu qui le souhaite. Tout détenu peut ainsi demander à travailler si son dossier est accepté en commission de classement (composé de l’administration pénitentiaire et d’un référent emploi). 90% des détenus obtiennent une réponse favorable à leur demande. Il s’agit quasi exclusivement d’opérations de main d’œuvre (conditionnement, mise sous pli, assemblage de documents…), effectuée dans des ateliers supervisés par un encadrement mixte (surveillants et contremaîtres). Les détenus sont payés à la tâche et leur revenu est placé sur un compte nominatif interne. Ils peuvent utiliser ces ressources pour envoyer de l’argent à leur famille ou « cantiner » (tabac, sucrerie, etc.). La gestion des ateliers, ou de la blanchisserie par exemple, peut être déléguée par l’administration pénitentiaire. GEPSA, filiale spécialisée d’ENGIE Cofely, œuvre notamment pour permettre aux détenus de préparer leur retour dans le milieu libre, en se réinsérant par l’emploi.

La qualité de l’air intérieur est un enjeu à ne pas négliger. Une bonne qualité de l’air à l’intérieur de vos bâtiments engendre de nombreux effets bénéfiques. Au contraire, une mauvaise qualité de l’air peut avoir des conséquences importantes en favorisant l’émergence de symptômes tels que maux de tête, fatigue, irritations, vertiges, allergies ou asthme (3,5 millions de malades en France). Les enfants, tout particulièrement, peuvent être exposés à plusieurs polluants émis par le mobilier, les produits d’entretien ou encore les fournitures pédagogiques. Une nouvelle réglementation, applicable au plus tard le 1er janvier prochain, exige l’évaluation, tous les 7 ans, des systèmes d’aération des établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de six ans, les écoles maternelles et élémentaires et les établissements d’accueil de loisirs. Cette réalisation doit s’accompagner de la mise en œuvre d’un programme d’actions de prévention ou, à défaut, d’une campagne de mesure de la QAI. Mesure, analyse, offres, ENGIE Cofely vous accompagne dans l’application de cette réglementation. En savoir plus

Evénement
Evénement

Evénement

ENGIE Cofely Village, un marché de solutions va ouvrir ses portes le temps d’une journée à Paris, le 12 décembre prochain.

Le principe du ENGIE Cofely Village ? Un parcours en immersion au cœur d’une ville imaginée pour mettre en avant les problématiques qui touchent les acteurs des secteurs de l’industrie, de l’habitat, du tertiaire, mais aussi de la santé, et les collectivités. Des experts seront présents pour parler QAI et stérilisation, légionelles et continuité de service, numérique et modélisation, ou encore sensibilisation des usagers.

Sur la place du Village se tiendront des conférences où des intervenants de tous horizons débâteront sur des thématiques telles que la Loi de Transition Energétique, le BIM et la relation clients.

Fabien Pelous, ancien rugbyman du XV de France, clôturera cette journée exceptionnelle par un talk plein d’énergies.

Les portes du Chalet de la Porte Jaune sont ouvertes à tous : experts, décideurs, étudiants, journalistes et curieux qui souhaitent découvrir ou mieux comprendre comment ENGIE Cofely agit pour l’efficacité énergétique et environnementale, ce rendez-vous est fait pour vous !

marketplace-bouton-inscription

Score

<p>C'est en millions le nombre de tonnes de CO₂ évitées par ENGIE Cofely en 2016. </p>
1.9

C'est en millions le nombre de tonnes de CO₂ évitées par ENGIE Cofely en 2016.

<p>c'est le nombre de clients<br />
qui font confiance à ENGIE Cofely,<br />
c'est 34 000 challenges à relever<br />
c'est 34 000 opportunités d'échanges.</p>
34000

c'est le nombre de clients
qui font confiance à ENGIE Cofely,
c'est 34 000 challenges à relever
c'est 34 000 opportunités d'échanges.

Fair-Play

satisfaction client
2000

c'est le nombre de clients
interrogés par ENGIE Cofely en 2017 pour mieux répondre à vos enjeux.

Notre défi clients : ENGIE Cofely mobilisé pour votre satisfaction !

La 3e mi-temps

Sample picture

Prolongations

TeaM

Team est produit par la Direction de la Communication et la Direction de l’Expérience Clients d’ENGIE Cofely.
Rédactrice en chef : Céline Forest
Directeurs de la publication : Sophie Cusset et Gaétan Saint John de Crèvecoeur
Crédits photos : Adobe Stock
Illustration : Possum Interactive
Pictos : Freepik & The Noun Project

TeaM
Partager la newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir toutes nos newsletters