C’était jeudi 16 mai dernier, sur le stand ENGIE au salon VivaTech à Paris : la start-up Pragma Industries et ENGIE Cofely signaient un partenariat commercial pour 200 vélos hydrogène. Une innovation qui trouvera sa première mise en service lors du G7 fin août prochain. On vous en dit plus…

Les vélos hydrogène stars de VivaTech 2019

En à peine 4 ans, le salon VivaTech est devenu le rendez-vous incontournable de la tech en Europe et dans le monde. 2019 confirme ce succès avec la participation record de 124 000 visiteurs et pas moins de 13 000 start-ups. De grands noms étaient également présents à la Porte de Versailles : Jack Ma (président du groupe chinois Alibaba), l’athlète Usain Bolt, ou encore le premier ministre canadien Justin Trudeau.

Pour cette quatrième édition, la mobilité de demain tenait une place toute particulière. Concept-car, trottinette, taxi hélico, gyropode : il y en avait pour tous les curieux dans les allées du salon.

Sur le Mobility Park, le stand d’ENGIE et ses entités, ce sont les vélos hydrogène de la start-up biarrote Pragma Industries qui ont fait sensation. Si le vélo à hydrogène est un vélo à assistance électrique classique, la première chose qu’on remarque en le découvrant, c’est l’imposant cadre avant : celui qui abrite l’innovation, la cartouche à hydrogène. Car ce n’est pas une batterie à lithium qui alimente le moteur électrique, mais une pile à combustible, alimentée par l’hydrogène. Son avantage principal ? Une autonomie de 100 km en moins de 3 minutes de charge, contre 240 minutes pour une batterie classique ! Une innovation spectaculaire et pourtant déjà opérationnelle, une centaine de vélos hydrogène est en effet déjà en circulation en France.

Des vélos hydrogène pour un tourisme plus vert ?

Responsable de 30% des émissions de gaz à effet de serre, la mobilité est un enjeu majeur de la transition zéro carbone. Nouvel incontournable du mix énergétique, l’hydrogène a une grande place à jouer dans la mobilité de demain. Fruit d’une électricité produite de manière renouvelable (via des panneaux solaires, par exemple), il devient totalement vert et durable, mais ce n’est pas son seul avantage ! Zéro émission (seulement des particules d’eau), l’hydrogène est une solution aux problèmes posés par l’intermittence des énergies renouvelables. En effet, grâce à la pile à combustible, il permet de stocker tout ou partie de la production d’électricité, pour une redistribution à la demande !

Encouragées par le gouvernement, les initiatives se multiplient grâce à la mobilisation des entreprises, collectivités et acteurs de l’énergie. Des bus roulant à l’hydrogène au tourisme vert avec des navettes fluviales, les possibilités sont infinies et de nouvelles applications sont sans cesse imaginées.

ENGIE Cofely s’engage avec les territoires pour imaginer, financer et mettre en place leur transition énergétique. Cela passe par des partenariats innovants, comme celui noué officiellement le 16 mai dernier avec la start-up Pragma Industries. ENGIE Cofely a en effet fait l’acquisition de 200 vélos hydrogène qui peuvent répondre à tous les usages : éco-tourisme, flotte professionnelle ou encore système de libre-service urbain. « ENGIE Cofely souhaite participer activement au lancement de la filière du vélo hydrogène par ce partenariat industriel et commercial avec la start-up française Pragma Industries, a expliqué Alain Colle, directeur commercial ENGIE Cofely lors de la signature. Cette filière vient compléter l’écosystème français de l’hydrogène, pour soutenir une mobilité toujours plus décarbonée. »

Des vélos hydrogène au G7 du 24 au 26 août prochain

Fin août prochain, Biarritz accueillera le sommet du G7 où une trentaine de chefs d’États ou de gouvernements se succèderont pendant 3 jours sur la côte Basque. L’occasion pour ENGIE, l’un des mécènes de l’événement, de mettre ces 200 vélos hydrogène fabriqués localement à disposition des journalistes accrédités, afin qu’ils se déplacent sur les différentes zones aménagées pour le sommet.

Une première application pour ces vélos hydrogène qui pourraient bien rester dans la région ! En effet, ENGIE Cofely et Pragma Industries étudient déjà la question avec la Communauté d’Agglomération du Pays Basque et le soutien de la région Nouvelle Aquitaine. Le début d’une belle aventure à deux roues ?

Pour aller plus loin...