La 22ème Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques ou COP22 s’est ouverte à Marrakech lundi dernier, soit trois jours seulement après l’entrée en vigueur de l’accord de Paris dont l’adoption avait eu lieu au terme de la COP21.

Ainsi, du 7 au 18 novembre 2016, les négociateurs et diplomates de 196 États vont chercher à définir des règles communes pour mettre en œuvre l’accord de Paris, dont l’objectif principal est de limiter la hausse de la température moyenne planétaire à +2°C en 2100 par rapport à l’ère préindustrielle (soit à partir de  1850 environ).

Hormis cet enjeu de premier plan, la COP22 doit permettre de faire un état des lieux sur les engagements que chaque État a choisi de prendre afin de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Enfin, la question du financement sera également abordée car il est question, dans l’accord de Paris, de mobiliser au moins 100 milliards de dollars par an, d’ici à 2020, afin de financer la transition énergétique dans de nombreux pays du Sud.