Un an après sa mise en service, le réseau de chaleur de Pont-à-Mousson confirme l’engagement de la collectivité pour l’économie circulaire.

Une ville engagée pour le développement de l’économie circulaire

L’économie circulaire constitue une approche concrète et opérationnelle aux enjeux du développement durable centrée sur l’efficacité de l’utilisation des ressources. Le réseau de chaleur urbain de la ville de Pont-à-Mousson permet de maîtriser les impacts des activités économiques sur le climat et les dépenses énergétiques.

A l’issue d’un appel d’offres, la ville de Pont-à-Mousson avait retenu le projet d’ENGIE Cofely et de SUEZ pour construire et exploiter un réseau de chaleur urbain principalement alimenté par du biogaz. Ce réseau représente aujourd’hui pour la Ville :

  • 85% des besoins des bâtiments raccordés et couverts par les énergies renouvelables
  • 2700 tonnes de CO2 évitées chaque année
  • 10% de réduction minimum sur la facture énergétique

Un réseau de chaleur urbain inédit

Fort de l’expertise d’ENGIE Cofely pour l’exploitation et de SUEZ pour la fourniture de biogaz, la performance de ce réseau de chaleur est double : énergétique et environnementale.

L’eau circulant dans le réseau de chaleur est chauffée grâce au biogaz issu de la fermentation des déchets eux-mêmes issus de l’Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND) exploitée par SUEZ.

La chaleur du moteur, alimenté au biogaz pour fabriquer de l’électricité, est récupérée et dirigée vers la chaufferie.

En période de grand froid, l’énergie produite par cogénération est complétée par les deux chaudières de la chaufferie, directement alimentées par du biogaz. Cela permet une valorisation à 100% du biogaz produit sur le site.

Une solution classée dans « les grands projets nationaux de l’ADEME »

En France, le chauffage des bâtiments représente 20% des émissions françaises de CO2 et 30% de la consommation d’énergie. Le développement de réseau de chaleur urbains, alimentés par du biogaz, s’inscrit dans les objectifs nationaux de 23% de part des énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie d’ici 2020.

En assurant la construction et l’exploitation du réseau de chaleur de Pont-à-Mousson, ENGIE Cofely accompagne durablement la collectivité dans la transition énergétique et l’aménagement urbain de son territoire.