L’appel à projets « Écosystèmes de mobilité hydrogène » a été lancé en octobre 2018 par le Ministère de la Transition écologique et solidaire et l’ADEME. 24 projets ont été déposés et les 11 lauréats viennent d’être dévoilés par l’ADEME. Parmi eux, 5 projets coportés par ENGIE Cofely !

Lauréats mobilité hydrogène : grand succès pour ce nouvel appel à projets

En juin 2018, le Ministère de la Transition écologique et solidaire annonçait la mise en œuvre d’un plan national de déploiement de l’hydrogène avec une ambition triple : créer une filière industrielle décarbonée, ouvrir de nouvelles perspectives au stockage des énergies renouvelables et enfin développer des solutions zéro émissions pour les transports.

C’est à cette troisième ambition que tente de répondre l’appel à projets « Écosystèmes de mobilité hydrogène », lancé par l’ADEME, que le gouvernement a chargé de faciliter les premiers déploiements de la filière. Un appel à projets qui a rencontré une forte mobilisation de la part des acteurs industriels et des territoires.

24 projets ont ainsi été déposés (pour un investissement potentiel de près de 500 millions d’euros), couvrant tout le territoire français. En ligne de mire pour les candidats ? Le cofinancement de la réalisation et la mise en place de flottes captives.

Pour faire son choix, l’ADEME s’est basée sur 3 critères d’évaluation : la performance environnementale, la justification des usages de lhydrogène et la maturité des projets présentés.

Le 3 mai dernier, l’agence rendait publique la liste de ses 11 lauréats, et les projets sélectionnés vont maintenant faire l’objet d’une étude approfondie pour déterminer précisément les montants des soutiens publics qui leur seront accordés.

Lauréats mobilité hydrogène : ENGIE Cofely, acteur majeur de la filière hydrogène

Parmi les 11 projets sélectionnés par l’ADEME, 5 ont été coportés par ENGIE Cofely.

On peut ainsi y retrouver le projet EFFIH2 à Vannes, où le syndicat Morbihan Énergie s’associe avec des partenaires privés, dont ENGIE Cofely, pour investir dans une unité de production locale d’hydrogène pour des besoins industriels et différents usages en mobilité professionnelle (ambulances, véhicules sanitaires légers, taxis, etc.).

Petit détour par le Sud-Ouest à présent, où le projet du Conseil Régional Occitanie et ses partenaires, Hyport, propose la mise en place d’une mobilité hydrogène autour de l’aéroport Toulouse-Blagnac, pour des véhicules sur pistes et à usages urbains.

C’est gagné aussi pour FEBUS, le projet de bus à haut niveau de service (BHNS) zéro émission de la Communauté d’Agglomération de Pau-Pyrénées, labellisée « Territoire Hydrogène » en 2016 (ENGIE Cofely a gagné le contrat de construction/exploitation de la station). Des premiers bus articulés de 18 mètres devraient bientôt y prendre la route !

Direction l’Est, et la périphérie de Toulon, où Hynovar, un consortium rassemblé autour de la CCI du Var, a vu son projet de navettes maritimes hydrogène sélectionné. Le réseau de transport de la Métropole Toulon Provence Méditerranée souhaite d’ailleurs également faire l’acquisition de bus à hydrogène.

Dernier arrêt en Auvergne Rhône Alpes où le Conseil Régional et les entreprises Michelin et ENGIE travaillent au déploiement à grande échelle de la mobilité hydrogène dans la région. Le projet ZEV (Zero Emission Valley), c’est 1200 véhicules et 20 stations qui seront installés sur un territoire élargi, pour assurer le déplacement des utilisateurs de véhicules de flottes professionnelles.

Ces 5 projets sélectionnés représentent une belle marque de reconnaissance du travail de pionnier effectué par les équipes d’ENGIE Cofely dans les territoires depuis quelques années déjà. En effet, dès 2015, notamment avec le projet HyWay, ENGIE Cofely déployait la plus grande flotte de véhicules hydrogène en France avec 50 kangoos ZE-H2.

Le succès de ce premier appel à projets lancé par l’ADEME confirme l’intérêt des collectivités, entreprises et industriels pour une mobilité plus durable. Il met aussi en exergue les nouvelles attentes de la part des utilisateurs et opérateurs de mobilité. L’hydrogène n’a définitivement pas fini de faire parler de lui et les prochaines années devraient voir naître d’autres projets encore plus ambitieux et innovants.

Pour les porteurs de projets mobilité, ils ont une autre chance de candidater, car l’appel à projets bénéficie d’un second relevé et reste donc ouvert jusqu’au 18 octobre prochain.

>> Pour tout savoir sur l’hydrogène renouvelable et ses applications à votre service, consultez notre dossier thématique et notre page dédiée !

À lire