ENGIE Cofely a mis en place un écosystème BIM Exploitation sur la tour Incity à Lyon

Incity, le 3e plus haut gratte-ciel de France

La Tour Incity, située dans le quartier de la Part-Dieu à Lyon, et dont la conception a été lancée en 2013 est le 3e plus haut gratte-ciel de France avec 220 mètres de haut.

Dès 2014, la Caisse d’Épargne Rhône Alpes (CERA), propriétaire et futur occupant de la tour de 39 étages, avait déjà souhaité fortement travailler sur la qualité de vie au travail (QVT), en demandant à ENGIE Cofely de participer aux réflexions et aux recommandations pour que la tour soit conçue et construite en adéquation avec les usages attendus.

En 2016, l’année de livraison de l’ouvrage, une nouvelle démarche pionnière est initiée : mettre en place une solution BIM Exploitation, afin d’avoir une vision précise de l’état et de l’évolution de la tour, et surtout créer une nouvelle valeur pour le propriétaire et les occupants de la tour.

Une plateforme full-web unique

Pour accompagner la CERA, ENGIE Cofely propose alors de rassembler données patrimoniales (microzoning, équipements techniques, etc.) et données dynamiques (température, taux d’occupation et de remplissage par étage, etc.) du bâtiment. L’objectif ? Faire converger l’ensemble des outils d’exploitation, des objets connectés et la maquette numérique au travers d’une plateforme unique développée en interne par ENGIE (Building Lifetime Manager – BLM). Son déploiement se concrétise dès février 2018 avec un zoom sur l’étage 24 de la Tour.

Cette plateforme cloud, full-web, permet maintenant de capter, centraliser, structurer, valoriser et visualiser l’ensemble des données sous plusieurs formes :

  • la maquette (3D),
  • des plans 2D dynamiques (sorte de « google map » de l’intérieur du bâtiment)
  • des tableaux de bord.

Il est ainsi par exemple possible d’accéder :

  • aux données statiques intégrées dans la maquette (données géométriques et techniques), sans recourir à une maquette BIM numérique,
  • aux équipements d’aménagement et de mobilier qui ont été numérisés et qui sont consultables sur la maquette 3D,
  • aux notices techniques, consultables en un clic à partir de l’équipement concerné,
  • aux données issues du logiciel de GMAO (interventions préventives, correctives, GER, etc.), permettant notamment d’effectuer des rapports d’exploitation et d’avoir un suivi plus lisible du statut de ces interventions pour le propriétaire (prévue, en cours, réalisée, etc.),
  • et enfin aux données temps-réel issues du logiciel de GTB ainsi qu’aux nombreux capteurs (occupation, températures, luminosité, etc.).

L’ensemble de ces données provient d’environnements et de systèmes d’informations hétérogènes, initialement non conçus pour dialoguer entre eux. Cette solution, qui s’appuie sur un Environnement Commun de Données, se décompose en deux briques essentielles : son cœur permettant de structurer la donnée, ainsi qu’un module permettant la valorisation et la visualisation de la donnée. Il est ainsi possible de « désiloter » les différents systèmes d’information en autorisant les échanges de données entre eux.

Un BIM Exploitation innovant

Le caractère innovant de la solution déployée par ENGIE Cofely se situe à différents niveaux (attention, c’est un peu technique !) :

  • D’abord elle réussit à faire du BIM Exploitation un véritable outil au service des propriétaires, une innovation servicielle centrée autour des usages.
  • Ensuite elle permet d’assurer une exploitation de meilleure qualité, au travers notamment d’une géolocalisation de l’ensemble des équipements techniques, organes de coupure… modélisés et des informations en provenance des divers SI, désormais accessibles depuis un seul et même accès (full-web).

La solution parvient ainsi à faire converger au sein d’un même écosystème l’ensemble des données du bâtiment, issues initialement d’environnements extrêmement hétérogènes et silotés, dans lequel la maquette devient à la fois une source de données et un support.

  • Notre écosystème, basé sur le cloud, est en outre hautement interopérable et scalable, notamment grâce à un important travail de sémantique réalisé sur les données. La plateforme peut ainsi capter et gérer une quantité quasi-illimitée de données et peut être déployée facilement sur autant de sites que souhaité, nous permettant de continuer à capter et déployer largement les innovations.
  • La solution permet enfin de gérer les mises à jour de manière intelligente, légère et fluide, en ré-important seulement les éléments modifiés dans les maquettes numériques et évitant ainsi de reconfigurer l’ensemble des connectiques.

Ces différentes innovations contribuent à placer le BIM Exploitation au cœur du smart building, expliquant peut être son développement très rapide en France qui se retrouve ainsi très en avance par rapport au reste de l’Europe.

C’est un axe d’ambition fort sur lequel se positionne et s’investit ENGIE Cofely qui gère d’ores et déjà plus d’une quinzaine de projets supérieurs à 8 000 m2 en BIM Exploitation.

Les dernières Actus