Le BIM en exploitation est une réalité chez ENGIE Cofely, qui exploite dorénavant Aren’Ice, complexe sportif du Val d’Oise grâce notamment à une maquette numérique.

Un complexe sportif de 15000m2

Inauguré en 2016, l’Aren’Ice est un complexe sportif et culturel situé à Cergy-Pontoise (95) et qui propose deux patinoires, dont une aux normes olympiques.

Le complexe est dédié prioritairement aux pratiques des sports de glace, mais il poursuit néanmoins un triple objectif :

  • assurer la promotion du hockey et des sports de glace avec ses deux patinoires,
  • proposer une offre de service public pour développer les pratiques sportives et de loisirs sur glace auprès des scolaires et des familles,
  • devenir un lieu de spectacles et de grands événements sportifs et culturels à rayonnement national. En effet, en plus de proposer des salles de séminaires, l’Aren’Ice peut se transformer en une salle de spectacle de 4500 places et accueillir les matchs de différents sports de salle.

Largement ouvert au grand public, le lieu abrite également le Centre National de Hockey sur Glace (siège de la Fédération et pôle d’excellence).

Le BIM, allié de taille du bâtiment

Le BIM, acronyme de l’anglais Building Information Modeling (que l’on pourrait traduire par Bâtiment et Informations Modélisées), désigne un processus de structuration, de création, de production, d’échange, d’analyse, de gestion et d’exploitation de données intelligentes. La notion de BIM ne se limite d’ailleurs pas aux seuls bâtiments, elle inclut également l’ensemble des acteurs de la construction, de l’exploitation et de la vie d’un bâtiment. En bref, le BIM concerne l’ensemble du cycle de vie d’un ouvrage, de sa conception à sa déconstruction.

En phase d’exploitation, le BIM doit être compris comme la mise en commun de l’ensemble des données du bâtiment autour d’une plateforme unique. Des données au service de la valorisation du bâtiment, mais également du bien-être des usagers qu’il abrite.

L’Aren’ice, un pied déjà dans le futur avec le BIM Exploitation

Initialement construit sans processus BIM et donc sans maquette numérique, l’Aren’ice a donc fait l’objet d’une modélisation complète post-construction. Cette modélisation a été conduite selon les besoins de l’exploitation en termes de quantité de détails graphiques, de caractéristiques techniques affectées aux éléments de la maquette, de formats de fichiers, etc., en lien avec l’entreprise générale Rabot-Dutilleul Construction.

Afin de déployer les informations nécessaires aux techniciens en vue de l’exploitation-maintenance de l’ouvrage, la maquette numérique a été intégrée au superviseur de l’outil de GTC (Gestion Technique Centralisée), permettant ainsi une totale interface et cohésion entre les données « statiques » (géométriques et techniques) de la maquette et les données « dynamiques » temps-réel (alarmes, consommations, températures, …) issues de la GTC. En un clic, le technicien peut désormais visualiser l’ensemble des alarmes sur l’environnement 3D de la maquette, les géolocaliser dans le bâtiment et accéder à l’ensemble des informations nécessaires à l’intervention (données techniques des équipements, fiches techniques, fiches de montage, instructions de maintenance, …).

Maintenance 4.0 pour un confort optimisé

Responsable du confort thermique et de la qualité de l’air à l’intérieur du bâtiment, les ventilo-convecteurs ont fait l’objet d’une attention toute particulière lors de leur intégration dans la maquette numérique. Ils ont été dotés d’un design 3D extrêmement détaillé qui permet aux exploitants d’accéder à leur vue éclatée, faisant ainsi apparaître l’ensemble de leurs composants (batteries, sondes, régulateurs, …).

Enfin, afin d’augmenter la qualité de la maintenance de l’Aren’Ice, notamment en ce qui concerne les équipements les plus critiques, un module FDD (Fault Detection & Diagnosis) a été intégré à la supervision de la GTC et est lié à la maquette numérique. Ce module permet de guider les techniciens dans leurs interventions en affichant, pour chacun des incidents potentiels recensés sur l’Aren’Ice, l’ensemble des opérations de vérification à réaliser. Des probabilités de résolution de l’incident sont également affectées à ces opérations de vérification, et seront affinées au fil de l’exploitation.

L’ensemble des données sont ainsi centralisées au sein d’un même système pour en permettre in fine la meilleure valorisation.

Indéniablement, chez ENGIE Cofely, le BIM Exploitation n’est pas une utopie !

Et BIM ! L’Aren’Ice de Cergy en exploitation 4.0 !

Et BIM ! L’Aren’Ice de Cergy en exploitation 4.0 !

Pour aller plus loin...