« Ce qui me fait vibrer en tant que tuteur c’est la possibilité de faire évoluer l’alternant ».

  • Pourquoi avez-vous voulu être tuteur ?

Je suis tuteur depuis 2006. J’ai moi-même suivi une formation en alternance. Je sais donc ce que c’est d’être alternant et à quel point le tuteur joue un rôle primordial dans l’évolution professionnelle d’un jeune. Mon rôle est d’aider le jeune à choisir les bonnes voies et à témoigner de mon expérience. Si je suis arrivé à ce poste aujourd’hui, c’est un peu grâce à mon tuteur. Je veux donc, à mon tour, donner une chance de réussir aux jeunes d’aujourd’hui. Je reste encore en contact avec certains alternants ayant quitté l’entreprise. C’est important pour moi d’être disponible et à leur écoute même après leur apprentissage.

  • Qu’est-ce qui vous fait « vibrer » en tant que tuteur ?

Ce qui me fait vibrer en tant que tuteur c’est la possibilité de faire évoluer l’alternant et lui donner la possibilité de prendre ma place demain.

  • Participez-vous au recrutement de vos alternants ?

Je participe au recrutement de mes alternants avec les Responsables RH. Nous les recevons ensemble en entretien. Les RH m’invitent aussi régulièrement à des forums, speed dating de recrutement etc. Je participe également aux jurys d’examens et aux réunions de validation de l’année scolaire de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Paris.

  • Avez-vous suivi une formation pour devenir tuteur ? Quels sont les outils et personnes qui vous aident dans cette mission ?

ENGIE Cofely m’a invité à suivre une formation de 2 jours pour appréhender mon rôle de tuteur. De manière générale, lorsque j’ai une question ou un doute, je m’adresse au service Ressources Humaines. Ils m’accompagnent au quotidien dans ma mission de tuteur.