Le choix de la géothermie en France pourrait répondre en grande partie aux besoins énergétiques du futur.

C’est quoi la géothermie ?

La géothermie recouvre l’ensemble des techniques permettant de récupérer la chaleur naturellement présente dans le sous-sol terrestre. Elle puise la chaleur de la Terre pour fournir du chauffage et de l’électricité à des immeubles, des villes entières ou des industries.

Trois types de géothermie peuvent être distinguées : très basse température, basse température et haute température.

  • La géothermie à très basse température se place à 100 mètres maximums de profondeur. Elle est généralement utilisée pour la production de chaleur en maisons individuelles.
  • La géothermie basse température utilise la chaleur du sous-sol terrestre pour alimenter des réseaux de chaleur.
  • La géothermie profonde consiste à créer des réserves artificielles d’eau en profondeur. Une fois à la surface, l’eau chaude est transformée en vapeur et peut alimenter des sites industriels.

Le réseau de chaleur géothermique de Bordeaux Métropole

Pleinement engagée dans la transition énergétique de son territoire, Bordeaux Métropole franchit une nouvelle étape dans son Plan Climat avec la création du réseau de chaleur géothermique de la Plaine Rive Droite qui desservira les quartiers de Brazza, Niel, Benauge et Garonne-Eiffel.

Le Conseil de Bordeaux Métropole a fait le choix de la géothermie comme source d’énergie verte pour son réseau de chaleur. La chaleur naturelle des aquifères profonds permettra de répondre à 82% des besoins de chaleur, le complément étant assuré par du gaz naturel.

Une autre forme de géothermie : la géothermie marine

Avec plus de 40% de la population mondiale vivant à moins de 100 kilomètres de la mer (soit 2,4 milliards d’habitants), le potentiel de la géothermie marine est illimité.

La centrale de géothermie marine Thassalia est la seule en France et en Europe à utiliser l’énergie thermique marine pour alimenter en chaud et en froid l’ensemble des bâtiments qui lui sont raccordés.

Grâce à cette eau puisée dans le port de Marseille, de la chaleur et du froid peuvent être produits et redistribués localement.

Géothermie marine : schéma de fonctionnement de Thassalia, à Marseille.

1- L’eau de mer est pompée à 7 mètres de profondeur et ensuite transportée dans la centrale de géothermie

2- Cette eau de mer alimente des échangeurs thermiques reliés aux thermofrigopompes

3- Les thermofrigopompes et les groupes de froid permettent ensuite de produire de la chaleur ou du froid, selon les besoins

4- Des chaudières gaz d’appoint complètent l’installation afin de garantir une continuité de service en toute circonstance

5- L’énergie est ensuite acheminée vers les bâtiments raccordés

Pour en savoir plus sur les énergies renouvelables en faveur de la transition énergétique, découvrez notre dossier thématique : NOUVELLES ÉNERGIES

La géothermie en France

La géothermie en France