Le 31 août 2017, François Bayrou a rendu public le choix du groupement GNVERT – VANHOOL pour le déploiement de la première ligne de bus hydrogène en France, à Pau.

Pau Pyrénées : un territoire engagé dans la transition énergétique

Ce projet s’inscrit dans une politique volontariste de mobilité durable et de préservation de l’environnement et du cadre de vie des Palois.

Alimentés par de l’hydrogène d’origine renouvelable, 8 Bus à Haut de Niveau de Service (BHNS) rouleront dans les rues de Pau dès septembre 2019.

Ce projet est la clé de voute des initiatives en cours en matière de transport vert, notamment le plan vélos, l’aménagement de parking périphériques ou encore le renouvellement des véhicules les plus polluants de la flotte publique.

Des bus « zéro émission » 

L’utilisation de bus hydrogène en France est une première ! Elle offrira une expérience haut de gamme aux voyageurs : confort, sécurité, disponibilité et informations.

Les principaux avantages des bus hydrogène résident dans leur autonomie (350 km) et leur recharge rapide (10 minutes), qui les placent au plus haut niveau de la flexibilité opérationnelle et de la productivité pour un opérateur de bus.

Un partenariat audacieux

Les bus seront conçus et fabriqués par Van Hool, constructeur européen ayant l’expertise la plus développée dans la mobilité hydrogène.

GNVERT, filiale du Groupe ENGIE en charge de la distribution de carburant alternatifs, sera responsable de la construction et de l’exploitation de la station de recharge hydrogène de ces bus.

Pour Philippe Van Deven, Directeur Général de GNVERT, la conception de cette première ligne de bus hydrogène en France démontre « la faisabilité technico-économique d’une mobilité verte combinant l’amélioration de la qualité de vie en milieu urbain et le haut niveau de service attendu de transport en commun ».